عنوان مجموعه:شبهه
تعداد بازديد:231
تعداد نظرات:0

L’analyse et la réfutation d'une théorie

La louange est à ALLAH. Nous Le louons. Nous demandons qu’Il nous aide et qu’Il nous maintienne sur la voie de droiture. Nous Le remercions et nous recherchons Sa protection contre le mal de nos âmes. Certes, celui que ALLAH guide est bien guidé et nul ne peut guider celui qu’Il égare.
Le Prophète Mouhammad (pslf) aurait dit une fois, en s’adressant à ses Compagnons: " Je vous précèderai au paradis. On m’y présentera des hommes, et quand je serai sur le point de les aider, ils seront engloutis sous mes yeux. Je dirai alors: ( Seigneur! Ce sont mes compagnons! ) Il me dira: Tu ne sais pas combien ils ont mal agi après toi."[1]
Les sunnites  revendiquent que« les chiites croient en la mécréance de tous les compagnons, sauf quatre ou cinq personnes.  Cela est premièrement une insulte envers le noble Prophète (pslf), car cela montre que pendant 23 ans de mission Il n’a pas réussi à former les compagnons à part quatre personnes  et deuxièmement les chiites ne considèrent même pas tous les versets coraniques et récits qui sont à propos de l’honorabilité des compagnons et c’est de cette façon qu’ils croient en l’hérésie et la mécréance des compagnons. Autrement dit, les chiites considèrent que parmi 115000 de compagnons [rapporté par Soyûtî dans Tadrib ûr-Râvî], seulement quatre personnes ne sont pas hérétiques et les autres ont tous abjuré.
L’analyse et la réfutation de cette théorie :
Si les chiites disent que tous les compagnons ont abjuré après le Prophète (pslf) à l’exception de quatre ou cinq personnes, les sunnites ont [au-delà  de cette revendication] des hadiths disant que tous les compagnons ont sans exception abjuré.
Ibni Kathîr rapporte dans « Bidâya wa Nahâya » d’Aïcha:" Après le décès du Prophète (pslf) tous les arabes (dont les compagnons) abjurèrent  et la conspiration arriva à son point culminant".[2]
Bûkhârî rapporte dans son Sahih, un hadith d’Abû Hûrayra  :
Le Prophète (pslf) a dit : le jour du jugement, je suis débout à côté du bassin [de khawthar], on me ramène un groupe que je connais, alors un des anges d’Allah leur dit : suivez-moi. Je lui demande : où tu les ramènes ? Il me dit : par Allah je les ramène en enfer ! Je lui demande : mais qu’est-ce qu’ils ont fait ? Il me dit : ils ont abjuré après Toi, et sont retournés à leur passé obscure {ils sont retournés à la mécréance de l’époque de l’ignorance}. Ensuite je vois un autre groupe que je connais. Celui-ci est aussi dirigé vers l’enfer, lors que je demande le motif de leur envoi en enfer, l’ange me répond : ils ont abjuré après Toi et sont retournés à leur passé obscure {ce qui sous-entend qu’ils sont retournés à la circonstance de leurs ancêtres ou autrement dit sont morts en état de l’ignorance}, et je  suppose qu’ils  ne seront pas sauvés de l’enfer, sauf une minorité (comme une partie de moutons qui se sépare du troupeau et s’en va  au déser).[3]
En considérant ce hadith qui a été rapporté dans un des livres soi-disant authentiques de la secte sunnite et dont le rapporteur est Abû Hurayra le bien aimé des sectaires sunnites, la question que nous posons à leurs intellectuels, est que : pourquoi la secte sunnite considère que tous ceux qui ont parlé (compagnons) au Prophète (pslf), sont tous justes, et que si quelqu’un ne les respecte pas, sera excommunié par les sunnites ?
N’est-ce pas que Bûkhârî rapporte dans son Sahih {le livre soi-disant le plus authentique après le coran selon les sunnites} ce hadith disant que les compagnons du Prophète (pslf) ont abjuré après Lui (pslf) et seront par conséquent déportés en enfer et peu d’entre eux seraient éventuellement sauvés ?
Malgré ce hadith qui approuve vos énormes contradictions, avez-vous une réponse ?
Croyez-vous encore en la justice des compagnons et  excommuniez celui qui ne les respecte pas, même si c’est Abû Hurayra, votre rapporteur et falsificateur préféré de Hadith ?
Alors  s’ils disent que la croyance des chiites en la succession du Prophète (pslf) par l’Imam Ali (p) équivaut la croyance en la trahison des compagnons.
Nous leur disions : cela n’est pas seulement l’opinion des chiites, c’est la vôtre aussi et vos livres l’ont approuvé !
Notes:
[1] Sahih Bûkhârî, Hadith N° 6213  يرد علي يوم القيامة رهط من أصحابي، فيجلون عن الحوض، فأقول: يا رب اصحابي؟ فيقول: انك لاعلم لك بما أحدثوا بعدك، انهم ارتدوا علي ادبارهم القهقري
[2] Al-Bidâyat wa Nahâyat,V.9,P.422  وَقَدْ رُوِيَ هَذَا عَنْ هِشَامِ بْنِ عُرْوَةَ، عَنْ أَبِيهِ، عَنْ عَائِشَةَ، وَمِنْ حَدِيثِ الْقَاسِمِ وَعَمْرَةَ، عَنْ عَائِشَةَ قَالَتْ: لَمَّا قُبِضَ رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ارْتَدَتِ الْعَرَبُ قَاطِبَةً وَاشْرَأَبَّ النِّفَاقُ، وَاللَّهِ لَقَدْ نَزَلَ بِأَبِي مَا لَوْ نَزَلَ بِالْجِبَالِ الرَّاسِيَاتِ لَهَاضَهَا
[3] Sahih Bûkhârî,V.4,P.206 Hadith N° 6587  حَدَّثَنَا إِبْرَاهِيمُ بْنُ المُنْذِرِ الحِزَامِيُّ، حَدَّثَنَا مُحَمَّدُ بْنُ فُلَيْحٍ، حَدَّثَنَا أَبِي، قَالَ: حَدَّثَنِي هِلاَلُ بْنُ عَلِيٍّ، عَنْ عَطَاءِ بْنِ يَسَارٍ، عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ، عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ: " بَيْنَا أَنَا قَائِمٌ إِذَا زُمْرَةٌ، حَتَّى إِذَا عَرَفْتُهُمْ خَرَجَ رَجُلٌ مِنْ بَيْنِي وَبَيْنِهِمْ، فَقَالَ: هَلُمَّ، فَقُلْتُ: أَيْنَ؟ قَالَ: إِلَى النَّارِ وَاللَّهِ، قُلْتُ: وَمَا شَأْنُهُمْ؟ قَالَ: إِنَّهُمُ ارْتَدُّوا بَعْدَكَ عَلَى أَدْبَارِهِمْ القَهْقَرَى. ثُمَّ إِذَا زُمْرَةٌ، حَتَّى إِذَا عَرَفْتُهُمْ خَرَجَ رَجُلٌ مِنْ بَيْنِي وَبَيْنِهِمْ، فَقَالَ: هَلُمَّ، قُلْتُ أَيْنَ؟ قَالَ: إِلَى النَّارِ وَاللَّهِ، قُلْتُ: مَا شَأْنُهُمْ؟ قَالَ: إِنَّهُمُ ارْتَدُّوا بَعْدَكَ عَلَى أَدْبَارِهِمْ القَهْقَرَى، فَلاَ أُرَاهُ يَخْلُصُ مِنْهُمْ إِلَّا مِثْلُ هَمَلِ النَّعَمِ
Source:
http://www.welayatnet.com/fr/news/95844