عنوان مجموعه:Hajj
تعداد بازديد:153
تعداد نظرات:0

LE HAJJ L'EXEMPLE DU PROPHETE IBRAHIM (‘alayhi Salam)

L’union d’Ibrahim et d’Hajjar fut bénie par Dieu et ils eurent un fils à qui ils donnèrent le prénom Ismaïl. Quand Le Prophète Ismaïl (‘alayhi Salam) est né, son père Le Prophète Ibrahim (‘alayhi Salam) avait 86 ans. Le voyage vers la Mecque:
Sur ordre d'Allah, Le Prophète Ibrahim (‘alayhi Salam) a emmené Hajjar et le Prophète Ismaïl (‘alayhi Salam) à Makka. Dans ce désert, il a laissé sa femme et son fils au soin d'Allah et retourne chez lui en Palestine. Bien que Hajjar fût seule dans le désert, elle avait appris de son mari à faire confiance en Allah et à être patiente. Quand elle a eu faim et soif, et ne pouvait plus nourrir son bébé, elle essaya de trouver de l'eau, cherchant entre les collines de Safà et Marwàh, mais elle ne réussit pas. Finalement elle revint triste vers son bébé. Soudain, elle a vu qu'une fontaine d'eau a jaillit de l'endroit où son bébé a tapé le sol. Elle en fut très heureuse et a bu à volonté. Hajjar et Le Prophète Ismaïl (‘alayhi Salam) ont commencé à vivre avec la tribu de Jarham. Le songe d’Ibrahim (‘alayhi Salam):
A l'une de ses visites, quand Le Prophète Ismaïl (‘alayhi Salam) avait 13 ans, Le Prophète Ibrahim (‘alayhi Salam) a songé qu'il était en train de sacrifier son fils. C'était le 8 Zilhajj, également connu sous le terme de "Yawm Tarawiyah" (Le jour du 1er songe).  Le Prophète Ibrahim (‘alayhi Salam) recevait souvent les ordres d'Allah sous forme de songes, mais comme il s'agissait de tuer son fils, il se demandait si c'était vrai. Le lendemain, il a vu le même songe, est devenu sûr que c'était un vrai ordre. Ainsi, le 9 Zilhajj est connu comme "Yawme Arafàt" (Jour de conviction).
Allah Taala dit : " Puis quand celui-ci fut en âge de l'accompagner, [Abraham] dit : "Ô mon fils, je me vois en songe en train de t'immoler. Vois donc ce que tu en penses". (Ismaël) dit : "Ô mon cher père, fais ce qui t'es commandé : tu me trouveras, s'il plaît à Dieu, du nombre des endurants" (Sourate 37:102).
La lapidation de Satan:
A ce moment, le Diable, se déguisant sous forme d’un homme âgé et sage, courut vers Ismaïl et lui dit : Ismaïl, ton père est devenu âgé et ne sait ni ce qu’il fait ni ce qu’il dit, il va te tuer ! … Tu dois t’échapper. Le garçon se mit debout, prit sept cailloux et les jeta vers l’homme âgé!  C’est d’ici que provient la Jamra soghra. Quand le diable a trouvé que ses tentatives avec le garçon étaient vaines, il s’est tourné vers la mère Hager et lui dit : secours ton fils, ton mari va l’immoler, ton fils uniqueva mouri. Et la femme, soumise à Allah, a pris sept cailloux et les a jetés vers l’homme âgé sans savoir que cet homme était le diable… Et c’est d’ici que provient la Jamra Al-Wosta.
Le dernier espoir maintenant est Abraham lui-même… Le diable lui dit : est-ce que tu va tuer ton fils, Abraham ? Ton fils unique ! … Tu n’aucune chance d’en avoir un autre…! Mais Abraham, soumis à Allah, a pris sept cailloux et les a jetés au diable, et c’est d’ici que provient le Jamra Al-Kobra.
L’immolation:
Le Diable a été lapidé trois fois, Ibrahim (‘alayhi Salam) a tenu ensuite Ismaïl, l’a mis sur ses genoux et a mis le couteau sur sa gorge. Mais Ismaïl lui demanda de le retourner pour ne pas le regarder dans les yeux lors de l’immolation. Ainsi Ismaïl a-t-il demandé à son père de le retourner de l'autre coté, pour ne pas le regarder dans les yeux et pour que le père n’ait pas pitié de lui…
Mais il fut surpris de voir son fils debout à côté de lui et qu'il avait à sa place égorgé un mouton. Allah Taala dit: " Voilà que Nous l'appelâmes " Ibrahim ! Tu as confirmé la vision, c'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants. C'était là certes, l'épreuve manifeste. Et Nous le rançonnâmes d'un Grand Sacrifice. Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité : Paix sur Ibrahim"" (Sourate  37:104-109).
Allah a rendu les actions du Prophète Ibrahim (‘alayhi Salam) obligatoire pour tous les musulmans. Ainsi, quand nous allons pour le Hajj, nous marchons entre Safà et Marwà en souvenir de Hajjar. Nous allons aussi à Minna pour offrir en sacrifice un animal et lapider Satan.
Source: